Quinzaine new-yorkaise Récit d'un long voyage à New-York

30Sep/095

Se souvenir du 9/11…

Oui, je sais, moi aussi, de mon pays la France, j'ai comme vous regardé les images de ces deux avions se crachant sur les deux tours du WTC... Et sûrement, comme vous, je me suis cru dans un film catastrophe.

Oui, moi aussi je suis restée estomaquée devant tant d'horreur, et j'ai compris que les USA n'avaient jamais été un pays inattaquable, malgré la place qu'ils occupaient dans le monde.

Et oui, moi aussi, avant d'être à New-York, je me disais encore il y a quelques jours, il est temps qu'ils passent à autre chose...

Mais c'était sans compter ce premier jour de visite et qu'au détour d'une photo, par un simple hasard, on s'aperçoive que le second plan n'était autre que Ground Zero... Nous étions juste à l'arrière une petite église nommée St Paul's Chapel.

Je voudrai juste vous raconter l'histoire de cette chapelle, mais aussi ce qui j'ai ressenti alors que je ne m'apercevais même pas de l'endroit où nous étions exactement.

La petite chapelle qui résistât :

P1000796La St Paul's Chapel, partie  intégrante de la paroisse de l'église de Trinity Wall Street, ouvrit ses portes pour les offices religieux le 30 octobre 1766. La paroisse fondée en 1697 par l'église d'Angleterre, avait construit la chapelle afin d'accueillir les paroissiens qui n'habitaient pas dans le voisinage immédiat de l'église mère de la rue Wall. Exemple parfait du style géorgien néoclassique, St Paul est construite de micaschiste, pierre de la région de Manhattan, avec des pierres d'angles en grès brun.

Le 21 septembre 1776, un incendie ravagea Manhattan, détruisant sur son passage plus de 500 structures y compris l'église mère Trinity. La chapelle fut sauvée par des habitants de la ville qui formèrent une chaîne et l'arrosèrent tout la nuit pour l'empêcher de brûler.

Le 11 septembre 2001, la chapelle St Paul survécut également à l'attaque terroriste contre les tours du World Trade Center situé directement en face de l'église.

Aucune vitre du bâtiment ne fut brisée lors de ces deux tragédies. La chapelle St Paul est à présent le plus ancien édifice public à Manhattan et la seule église datant de l'époque coloniale.

La Cloche de l'Espoir :

Située dans l'enclos paroissial, elle fut réalisée sur commande de l'églie St Mary le Bow à Londres, pour symboliser la solidarité des peuples britanniques et américain après la tragédie du 11 septembre.

Le 5 août 1966, une cérémonie d'inauguration des travaux marqua le début de la construction du World Trade Center situé de l'autre côté de la rue, en face de St Paul. Lorsque la première tour fut terminée en décembre 1970, St Paul ouvrit la porte "John Heuss Gat" sur la rue Church. Le Vicaire espérait ainsi que la nouvelle porte symbolise "un ministère plus religieux plus étendu entre la chapelle de ST Paul et la nouvelle communauté représentée par le World Trade Center.

Le 27 décembre 2001, le Maire de New-York, Rudolph Guliani choisit St Paul pour prononcer son discours d'adieu aux habitants de New-York. Il déclara : "Cette chapelle est un lieu trois fois consacré. Il fut d'abord consacré Maison du Seigneur en 1766. Puis en avril 1789, George Washington vint se recueillir ici après son investiture en tant que premier Président de notre république. Il pria dans cette chapelle ce qui fit d'elle un lieu sacré pour les gens qui aiment profondément l'Amérique. Puis, il fut consacré une fois de plus le 11 septembre 2001."

(Source : guide de visite St Paul's Chapel)

Plus d'info sur la St Paul's Chapel : www.saintpaulschapel.org

Quand nous avons visité cette chapelle, j'ai réellement été saisie par l'ambiance qui régnait à l'intérieur. O bien sûr, rien de surprenant qu'une ambiance de recueillement dans une église, mais là, c'était différent. D'abord parce que je venais de lire ce qui est écrit au dessus, et ensuite parce que c'est devant cette petite église que les gens venaient se recueillir après l'attaque et ils déposaient un objet, un souvenir, une lettre, une fleur, un ours en peluche. Et tous ces objets, ces souvenirs, sont conservés à l'intérieur de l'église.

Ces objets sont la preuve qu'il ne s'agissait pas d'un film catastrophe que nous visionnions chez nous, en France, loin de l'évènement. L'émotion fut très forte pour moi, et j'ai pris conscience de ce qui s'était vraiment passé. Je crois qu'aucun documentaire, aucun reportage ne peut signifier autant que venir ici, constater, lire les témoignages, vois ces objets. Tout devient concret, tout comme la douleur qu'ont pu ressentir les new-yorkais, tout en faisant naître chez eux une solidarité à tout épreuve que l'on peut constater maintenant chaque jour.

Cet évènement a changé le visage de New-York mais aussi la vie des new-yorkais.

Le mémorial de l'attaque du World Trade Center vous sera vendu à deux pas de là, dans des boutiques où vous pourrez acheter le moindre objet relatant l'évènement : livre, sweat, pull, mug, tee-shirt et j'en passe... Mais le devoir de mémoire n'est pas de faire le tour d'un chantier et de regarder à travers le grillage Ground Zero, ou de ramener un souvenir à la maison... Non. Traversez la rue, entrer à St Paul's Chapel et laissez vous envahir par l'émotion...

Un musée et un mémorial seront construit sur le nouveau site : en savoir plus (en anglais)

Christelle (et Alexis)

Vous trouverez dans la galerie des photos de la chapelle et de l'enclos paroissial où se trouve la cloche de l'espoir, le cimetière de la chapelle, la maquette du projet de reconstruction, actuellement en cours et bien sûr les barrières de chantier.

St Paul Chapel

29Sep/094

« C’est en marchant que l’on crée des chemins » F. Kafka

Et bien nous, en ce premier jour de découverte de la ville qui ne dort jamais, nous nous sommes contentés de marcher, comme ça, au hasard des croisements de rue...

Nous nous imaginions une ville immense, pour laquelle il nous faudrait des journées entières de marche afin de la visiter et découvrir des recoins perdus qui ne subsisteraient que dans nos souvenirs. Alors, portés par cette imaginaire, ce matin, nous sommes partis droit devant, le regard à l'affût du moindre détail... Nous avons parfois changé de rue quand l'envie s'en faisait sentir.

Et sans nous en apercevoir, à 13h, nous étions arrivés au bout de l'île... Et là, une grande dame de ferraille verte nous attendait, le bras levé, tendant une flamme dorée vers le ciel... Et là, nous en eûmes le souffle coupé...

Itinéraire de Rando - Downtown Manhattan

Itinéraire de Rando - Downtown Manhattan

O, bien sûr qu'avant nous en avons vu des choses...

DSC_5098
DSC_5112

  • Nous avons levé la tête si haut pour voir le sommet des grattes ciel, que nous aurions pu en faire une cabriole en arrière ;
  • Nous avons été émus au milieu des étonnants cimetières qui se trouvent au cœur de la ville ou à proximité d'un trou qui fut, il y a quelques années, béant.
  • Nous avons vu des immeubles plus beaux les uns que les autres, architecturalement splendides, mais aussi :
    • des petits écureuils dans les parcs,
    • des tables d'échecs qui attendent quelques jours potentiels,
    • des lanternes qui éclairent au gaz, flamme ardente même en plein jour,
    • des drapeaux américains partout,
    • des voitures de police comme au cinéma,
    • et même des équipes de tournage comme au cinéma,
    • et plein de camion Coca-cola !

Nous avons eu le vertige, car finalement cette ville est vertigineuse.

Edité le 290909 et rajout de l'itinéraire de randonnée !

Vu qu'une photo vaut mieux qu'un long discours, voici une petite galerie.

DSC_5017