Quinzaine new-yorkaise Récit d'un long voyage à New-York

3Oct/090

Meatpacking District et la Highline

Au nord de West Village, juste en dessous de 14th Street, se trouve le Meatpacking District aujourd'hui classé monument historique.

Connu autrefois pour ses abattoirs (comme son nom l'indique !) et ses bars louches, le quartier devient petit à petit snob. En effet, ses rues pavées, son architecture post-industrielle, et ses vastes entrepôts reconvertis en galerie d'art, en ont fait le quartier à la mode du moment, investi par les créateurs et les artistes.

DSC_5256Plutôt calme lors de notre passage dans l'après-midi, le quartier s'anime fortement en fin de journée et le week-end.

Nous avons aimé l'architecture du quartier et surtout l'ambiance qui s'en dégage et qui nous a permis de trouver une grande inspiration pour nos photos (qui ne seront pas dans la gallerie, celles-là on les garde pour nous !)

La Highline :

Connaissez-vous la coulée verte à Paris, qui rejoint Bastille à la Gare de Lyon ? Mais si, vous voyez bien... Cette promenade en hauteur, au-dessus de la ville et de la circulation ? Ah, ça y est...vous voyez !

Et bien New-York était jalouse ! Il lui fallait la sienne pour faire comme sa copine la parisienne... Et voilà qui est chose faite... mais en mieux, en plus grand, en plus beau !

La Highline, c'est, à l'origine, une voie de chemin de fer surélevée au nord de Chelsea. Il fallait donc la transformer en jardin suspendu.

En 2008, a ainsi été inaugurée la première partie de la Highline ouverte au public, qui relie Gansevoort Street à 20th Street.

Le projet total prévoit de s'étendre jusqu'à 34th Street. Ce parc permettra de remonter le quartier de Chelsea, tout en étant un peu plus près du ciel !

Nous avons aimé les "points cultures" le long de la Highline, mais aussi la petite pause café au milieu du chemin, histoire de nous réchauffer car le vent nous avait frigorifié.

Nous avons aussi aimé le caractère brut et sobre de l'aménagement paysager permettant à la DSC_5258nature de reprendre ses droits au milieu des rails de l'ancienne voie ferroviaire qui ont étés conservés.

Nous avons enfin adoré les bancs, tout le long du cheminement, qui ne feront pas de ce lieu un simple endroit de passage, mais un lieu à investir, entre amis, ou accompagné d'un bon bouquin, confortablement installé face au coucher de soleil sur le New Jersey !

Faites les curieux, renseignez-vous sur l'intégralité du projet !

Bonne balade !

Christelle et Alexis

Gansevoort Stair

30Sep/091

South Central Park

Il est vrai que New-York manque de verdure. Notre rue est bien bordée d'arbres, mais dans les autres rues les arbres se font rares. Il y a néanmoins pas mal de petits parcs à droite et à gauche qui permettent un peu de respirer dans cette ville toujours en mouvement.

A New-York, il y a surtout UN parc, le plus grand et le plus beau de tous, dénommé Central Park. Vous nous direz : tout le monde connait Central Parc...

Immortalisé des centaines de fois dans les films, il se dit par-ci par-là que c'est le royaume des joggers, que les dames un peu bobos y font leur footing trainant derrière elles une poussette qu'elles accrochent à leur taille, que c'est un paradis pour les amoureux, et bien d'autres choses ..

P1000889

Pris en photo du haut des building, on s'aperçoit de son immensité et qu'il est bel et bien le poumon de cette ville.

Mais que donne Central Park pour de vrai ?

Tout ce que l'on raconte est-il vrai ?

Nous avons voulu aller voir cela de nos propres yeux.

Nous voilà donc parti en direction de la 59th street, pour trouver l'entrée de ce paradis.

A peine arrivé au sud-est de Central Park, nous sommes accueillis bras ouvert par une ribambelle de calèche dont les cochers nous abordent un par un. N'est-ce pas romantique, un tour de calèche, pour commencer la visite de Central Park ? Pour nous, ce sera pour la prochaine fois. Nous préférons aborder le parc par ses bouquinistes (oui comme à Paris), situés sur la contre allée Est.

Alors quoi de mieux après vous être saisi d'un livre, que de pénétrer dans le parc et de vous assoir sur un des banc longeant les allées en profitant du soleil, ou de vous attarder sur un banc puis sur un autre, en découvrant les messages inscrits sur leur dossier par de généreux donateurs soucieux de l'entretien du parc.

DSC_5187Vous passerez ainsi d'une demande en mariage à une ode à la nature, ou encore à une pensée pour une personne disparue, qu'elle fut connue ou pas, vous permettant ainsi de laisser vagabonder votre esprit d'une histoire de vie à  une autre et de laisser place à l'imaginaire.

Si vous aussi, vous voulez adopter un banc, c'est tout à fait possible pour une somme symbolique allant de $7.500 à $25.000.

Après cela, vous pourrez flâner au bord de l'eau et  pourquoi pas profiter d'une agréable balade en barque. De jolis petits ponts vous amèneront d'une rive à l'autre, tout en admirant de gigantesques gratte-ciel constituant la toile de fond de cette étendue d'eau si paisible.

P1000904

Enfin au détour d'un chemin et attiré par les autres flâneurs, vous finirez incontestablement par arriver, au niveau de la 72e rue, à Strawberry Fields (du nom d'une chanson des Beattles). Ce lieu, nommé ainsi  en l'honneur de John Lennon assassiné à proximité de là, a été inauguré en 1985, en présence de sa veuve Yoko Ono, généreuse donatrice de l'entretien de Central Park. La Mosaïque "Imagine" en est le lieu de recueillement.

Voilà, notre première visite de central park s'est arrêtée là... Mais c'est promis, après le sud de Central Park vous aurez droit bientôt à la visite de la partie nord.

Quoi qu'il arrive, ne manquez pas de venir même une petite heure à Central Park. C'est un endroit insolite au cœur de la ville qui mérite que l'on s'y attarde un petit peu, même si ce n'est qu'avec Wikipédia !

Bises

Christelle et Alexis

DSC_5187